Un permis de compter remplacera prochainement les diplômes comptables

L’Ordre des experts-comptables a récemment exprimé son souhait de moderniser l’organisation de sa profession, et notamment en ce qui concerne les diplômes.

La dernière mise à jour de ceux-ci date de la réforme LMD (Licence Master Doctorat) de 2008 et a donné naissance aux diplômes du DCG et DSCG afin de remplacer les DECF et DESCF. De nouvelles modifications plus profondes pourraient voir le jour avec la création non pas de nouveaux diplômes ou formations diplomantes, mais plutôt d’un « Permis de compter ».

Proposition de Loi sur le Permis de compter

Le permis de compter : mode d’emploi et équivalences

Le nouveau permis de compter fait évidemment référence au permis de conduire qu’il est inutile de présenter ici, et fonctionnerait de la même façon.

Ainsi chaque personne désireuse de travailler dans la comptabilité pourrait passer des épreuves du permis de compter, qui serait lui-même divisé en catégories à l’instar du permis de conduire. Catégories A,B,C,D… en fonction du niveau de difficulté des épreuves. Afin de s’y retrouver facilement, chaque catégorie du permis de compter correspondrait à un ancien diplôme comptable : catégorie A pour un diplôme pré-bac, catégorie B pour le bac et ainsi de suite.

Les avantages du permis de compter

Les avantages seraient nombreux, et pas des moindres selon l’Ordre et le ministère de l’éducation.

Le permis de compter comprendrait un numéro d’identification unique qui permettrait de vérifier facilement les références d’un candidat lors d’une embauche mais surtout à terme de connaître les identités des personnes ayant participé à l’élaboration de comptes annuels faux.

En effet Bercy aurait proposé de faire figurer sur chaque liasse fiscale le numéro d’identification de chaque collaborateur ayant participé à son élaboration afin d’assurer un suivi des responsabilités et, si besoin, d’enlever des points sur le permis de compter.

Tout comme le permis de conduire, le permis de compter possède un solde de points qui, une fois à 0, ne permet plus à son titulaire de travailler.

De nombreuses questions toujours en suspens

Pas de panique toutefois car de nombreuses questions demeurent en suspens concernant ce fameux permis de compter :

  • Existera-t-il une période probatoire pour les nouveaux titulaires du permis ?
  • Pourra-t-on passer des stages de récupération de points ?
  • De combien de points disposera-t-on ?
  • Les experts-comptables seront ils également soumis au permis à point, étant donné qu’ils signent déjà les bilans ?

Aucune date précise n’a pu être donnée par l’Ordre ni par le ministère pour le moment, VDC News reste aux aguets de nouvelles informations sur ce sujet brulant.

Une question ? Une info ?

N'hésitez pas à nous envoyer un message !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?