Les bilans annuels, c’est fini !

Les bilans comptables ne seront plus obligatoires qu’une fois tous les trois ans !

Après des années de réclamation d’assouplissement des règles concernant les obligations d’envoi de bilans comptables, les organisations patronales européennes, le MEDEF en tête, ont finalement obtenu gain de cause. Les bilans comptables ne seront plus obligatoires qu’une fois tous les trois ans en lieu et place d’une obligation annuelle actuellement.

C’était l’un des fers de lance de Pierre Gattaz dans sa course à la présidence du MEDEF en 2013 et c’est désormais officiel : hier dans la soirée, Bruxelles votait l’obligation de dépôt trisannuelle à compter du 1er trimestre 2017 pour les différents documents comptables de fin d’exercice. L’échéance annuelle posait en effet un certain nombre de problèmes à une multitude d’acteurs de l’économie, que ce soit les entreprises mais également toutes les strates des administrations qui devaient soit concevoir ces documents pour les premiers soit les traiter pour les seconds.

« Entreprendre en France est, et doit rester un plaisir »

Le « patron des patrons » se félicitait ce matin : « Entreprendre en France est, et doit rester un plaisir, cette mesure va dans ce sens. C’est une disposition qui libèrera l’esprit des entrepreneurs {…} les dirigeants de PME et TPE sont les premiers concernés par cette avancée sans précédent, personne n’imagine le stress qu’induisait le jadis inéluctable bilan de fin d’année. »

Philippe A., dirigeant une grande institution de comptabilité abonde dans ce sens en arguant une « libération certaine pour tous les confrères en cabinet d’expertise comptable, traumatisés par des périodes fiscales toujours plus longues et plus rudes ».

Quid des informations contenues dans ces fameux documents ? « Avec le délai de fabrication de mon bilan, ma boîte aurait déjà fermé qu’on me demanderait encore des factures » déclare Aurélien G. appuyé de ses confrères de l’association des entrepreneurs Lyon 6.

Il semblerait que plus rien ne retienne le parlement d’une suppression pure et simple de ces documents qui semblent tout aussi fastidieux à émettre qu’inutiles.

Le projet de loi sur la taxation continue et avance dans ce sens en tous les cas.

Une question ? Une info ?

N'hésitez pas à nous envoyer un message !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?