BACK TO BASICS : La télé-déclaration vit ses dernières heures

Bercy annonce la suppression de la télé-déclaration et le retour du « bon vieux papier »

Le gouvernement, à travers son porte parole avait dans un premier temps démenti le projet de Loi en mars dernier qui avait, à l’époque, suscité une vive réaction du milieu habituellement feutré de la comptabilité. Mais voilà, ce matin Bercy annonçait la nouvelle : plus aucune télé-déclaration ne sera acceptée par l’administration fiscale après le 1er Janvier 2020.

Toutes les déclarations fiscales seront obligatoirement envoyées sous format papier à compter du 1er septembre 2019. En effet, sont amenés à disparaître les chronophages envois de télé-déclarations avec leurs lots de rejets divers et variés, les attentes devant des pages internet en bug ou encore les sites surexploités.

Place au vintage !

Un «back to basics» qui ne fait pas l’unanimité ; une nouvelle «choc» selon certain, «attendue» selon d’autres. Il semble néanmoins que les avis soient toutefois unanimes sur un point, cette obligation devrait engendrer des gains de productivité au sein de tous les services concernés et devrait contribuer à relancer les secteurs du papier, des envois postaux et des fournitures de bureau.

Ce matin, Albert Landue, directeur de nombreuses papeteries dans le nord de la France, confiait avec satisfaction à nos confrères de France Inter : «Je suis vraiment content, je vais enfin pouvoir changer de bateau».

«Il faut savoir vivre avec son temps…»

Le milieu de la comptabilité, habituellement conservateur, comprend néanmoins quelques partisans de cette nouvelle Loi comme Julia.S, responsable d’un service comptable en région parisienne : «Bien-sur il y a des inconvénients, mais il faut savoir vivre avec son temps», «c’est un gain de temps non négligeable et de toute façon, l’ordi c’est pas mon truc».

Quant à Pierre P., directeur d’un centre postal dans le Limousin, c’est pour lui le «début d’un renouveau des envois postaux, qui doit donc être préparé à l’avance».

On pourra entendre que c’est une mesure qui décharge certains pour en charger d’autres, mais n’est ce pas là un des contrecoups de l’évolution? Le futur nous le dira, notamment à travers un projet de loi présenté hier à l’assemblée, concernant le retour aux livres de comptes papiers. Affaire à suivre.

Une question ? Une info ?

N'hésitez pas à nous envoyer un message !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?